TÉLÉCHARGER RAPPORT VILLANI INTELLIGENCE ARTIFICIELLE


Cédric Villani sources ; en particulier le rapport France IA, initié par Axelle Lemaire rapport de l'Office parlementaire d'évaluation des choix. En septembre , M. Cédric Villani, député, a été chargé de conduire une mission sur la Télécharger Le rapport aborde successivement différentes facettes de l'IA: politique économique, recherche, emploi, éthique, cohésion sociale. La mission de Cédric Villani sur la stratégie nationale et européenne en matière Télécharger le rapport de Cédric Villani sur l'intelligence artificielle. Comme.

Nom: rapport villani intelligence artificielle
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:67.65 MB


Le rapport envisage notamment un fonds dédié à soutenir la diversité dans les métiers de l'intelligence artificielle. La France n'est pas l'un des meilleurs pays en intelligence artificielle, dit Cédric Villani. Pour dépasser ces limites, la mission Villani recommande de créer "une plateforme d'accès et de mutualisation des données pertinentes pour la recherche et l'innovation en santé […] ayant vocation à se substituer à terme au socle du SNDS". Et propose des bourses de master ou de thèse fléchées IA Pas de triomphalisme national non plus.

Le rapport sur l'intelligence artificielle (IA) rédigé par le mathématicien et député Cédric Villani, a été rendu public mercredi 28 mars Cédric Villani. Comme bien d'autres fait la connaissance de l'intelligence artificielle dans les superbes ouvrages sources ; en particulier le rapport France IA, initié par Axelle Lemaire, le télécharger ou remplir un formulaire sur Internet. Une stratégie pour la France en matière d'intelligence artificielle. *** innovation qui va modifier en profondeur notre rapport à la mobilité et bouleverse déjà les.

La France n'est pas l'un des meilleurs pays en intelligence artificielle, dit Cédric Villani.

ARTIFICIELLE TÉLÉCHARGER INTELLIGENCE RAPPORT VILLANI

Mais a des atouts à jouer. Elles doivent pour cela inventer un modèle spécifique.

Intelligence artificielle: les propositions de Cédric Villani

Le mathématicien et son équipe identifient quatre secteurs prioritaires d'investissement pour la France: la santé, l'environnement, les transports et la défense. Le rapport recommande également la mise en place de plateformes sectorielles pour mutualiser les bases de données concernant ces différents secteurs.

Chercheurs, entreprises et organismes publics y auraient accès. Le but: attirer les scientifiques étrangers et garder les Français. Le rapport recommande aussi de doubler les salaires en début de carrière pour les chercheurs dans le secteur public.

Stratégie nationale de recherche en intelligence artificielle

Le gouvernement est enfin invité à investir dans un supercalculateur, mis à la disposition des instituts français de recherche pour mener leurs travaux. Au niveau de la formation, il suggère la création de doubles cursus, en mélangeant par exemple le droit et l'intelligence artificielle.

INTELLIGENCE VILLANI ARTIFICIELLE RAPPORT TÉLÉCHARGER

L'innovation dans la fabrication des puces pourrait permettre des économies d'énergie considérable. Mieux produire l'information médicale Pour permettre d'entraîner les technologies d'IA sur des données suffisamment nombreuses et de qualité, le rapport Villani propose de "lancer un nouveau chantier spécifique" de "production d'informations et de données de santé".

VILLANI TÉLÉCHARGER ARTIFICIELLE RAPPORT INTELLIGENCE

Il s'agirait, en articulation avec le DMP dossier médical partagé , de créer "un espace sécurisé où les individus pourraient stocker leurs données, en ajouter d'autres eux-mêmes, autoriser leur partage à d'autres acteurs […] et les récupérer pour créer d'autres usages". Il recommande aussi le déploiement d'outils et techniques d'automatisation de la codification des informations produites par les patients, en parallèle à un travail de "normalisation de l'information médicale" et de sensibilisation des patients à la maîtrise de leurs données.

Parer aux limites du SNDS Si la mission reconnaît le caractère "pionnier" de la mise en place en France du système national d'information inter-régimes de l'assurance maladie Sniiram et du système national des données de santé SNDS , elle pointe aussi les limites d'un outil conçu à des fins administratives pour le développement de l'IA en santé.

Elle pointe par exemple l'obligation de non-réidentification dans le traitement de ces données, alors que "les capacités d'entraînement des systèmes techniques automatisés dépendent fortement de la qualité des données et de la capacité à suivre le patient dans son parcours de soin".

Elle rappelle aussi que l'accès au SNDS est conditionné par une procédure d'évaluation d'intérêt public ex ante où le demandeur doit décrire les finalités de son projet, alors que la recherche en IA "nécessite des capacités d'exploration et d'expérimentation qui ne peuvent pas toujours être décrites complètement par les concepteurs en amont".

RAPPORT ARTIFICIELLE TÉLÉCHARGER VILLANI INTELLIGENCE

Pour dépasser ces limites, la mission Villani recommande de créer "une plateforme d'accès et de mutualisation des données pertinentes pour la recherche et l'innovation en santé […] ayant vocation à se substituer à terme au socle du SNDS". En plus des données médico-administratives, cette plateforme pourrait contenir des données génomiques, cliniques et hospitalières, dont l'accès serait organisé par l'Etat. Moyens humains et financiers "Un changement d'échelle en termes de moyens humains et financiers et nécessaire pour organiser efficacement cet accès", poursuit le rapport, estimant par exemple que l'Inserm Institut national de la santé et de la recherche médicale , qui assure la disposition effective des données pour la recherche, "doit être armé pour tenir ce rôle de guichet et faire face à une demande qui ne peut qu'exploser".

[Document] Découvrez le rapport Villani "Donner un sens à l'intelligence artificielle" - Numerique

Sur les procédures d'accès à la plateforme, la mission Villani milite pour la création d'un "guichet unique", avec un délai d'instruction de dossier "garanti sous trois mois" et assorti du principe de "silence vaut acceptation".

En cas de désaccord entre autorités de régulation et acteurs économiques sur ces accès, elle évoque "la possibilité d'un recours à un médiateur indépendant". Le rapport préconise aussi le développement d'une "offre lisible d'accès aux bases de données hospitalières", notamment par l'organisation de "challenges" pour développer des services à partir des jeux de données détenus par le secteur hospitalier.

Repenser la régulation La mission Villani constate que les procédures actuelles de certification de l'innovation en santé sont "inappropriées à l'heure de l'IA" car fondées sur le principe qu'un produit ou service est testé cliniquement à un instant, et commercialisé "sous cette forme immuable".

Il propose d'expérimenter de nouvelles procédures inspirées d'un programme mis en place en juillet par la Food and Drug Administration FDA aux Etats-Unis et intitulé "Pre-cert" voir dépêche TICpharma du 9 mars Ce programme de pré-certification concerne les logiciels informatiques développés pour une utilisation à des fins médicales et permet de concentrer les inspections "sur les développeurs plutôt que sur le produit lui-même", évitant ainsi de repasser par les fourches caudines de la FDA à chaque évolution du logiciel.